Sooner or later, every man in Australia runs into problems with impotency viagra australia like other bodily functions, must be in order.

101019_agefi_titre.pdf


Mardi 19 octobre 2010 Numéro 202 Créé en 1950 Vendu en kiosques et par abonnement Prix 4,50 CHF (TVA 2,4% incl.) - 3,00 EUR agefi@agefi.com Rédacteur en chef: François Schaller
ACCORD SUR DES SANCTIONS AUTOMATIQUES
La fin de la désinvolture
budgétaire en Europe PAGE 21
JA-PP/JOURNAL — CASE POSTALE 5031 — CH-1002 LAUSANNE DOW JONES 11143.69 L'étrange paradoxe sur les
PROMOTION DE L'APPRENTISSAGE EN SUISSE Le cursus méconnu
Les grandes entreprises se montrent peu prolixes sur les intégrations. Les statistiques sont pourtant éloquentes. replacements depuis plus de deux le premier marché du travail, de valides plus bas (2,6%) que le taux ans s'est faite sans communica- même que le maintien en emploi global de 2,9%. Et ce, alors que La réinsertion de personnes inva- tion proactive.
pour ces personnes invalides, a près de la moitié des personnes at- lides ne constitue visiblement pas La dernière révision de l'AI en- augmenté de 209%. Une évolu- teintes étaient employées par ces ANCIEN DIRECTEUR DE FORTIS (SUISSE) un thème prioritaire pour les trée en vigueur début 2008 déli- tion d'autant plus remarquable grandes sociétés. Yves Stein de BNP Paribas à UBP grands groupes suisses cotés.
vre pourtant jusqu'ici des résul- que la période conjoncturelle sous Ces résultats ne fournissent pas Constat préoccupant, alors que la tats convaincants. Dans le canton revue a été marquée par une aug- d'appréciation assez fine des pra- RÉORGANISATION DU GROUPE CICOR sixième révision en cours de l'as- de Vaud, les décisions dites de me- mentation du chômage et des ré- tiques menées par les grandes en- Les synergies enfin exploitées surance invalidité vise la suppres- sures professionnelles ont aug- ductions d'horaires de travail. La treprises. Celles-ci ne se précipi- sion, par la réinsertion, de 12.500 menté de 89% en 2009, par rap- Fondation Intégration pour tous tent d'ailleurs pas pour les donner.
ZWEIPLUS MULTIPLIE SON OFFRE PAR DEUX rentes à l'horizon 2018. Floue, la port à 2007. Le nombre de (IPT) indiquait il y a un an qu'à L'Office AI du canton de Vaud Gestion de fortune hyperflexible relation entre grandes entreprises bénéficiaires a grimpé de 64% au l'échelon national, les groupes de avoue lui ne pas avoir les moyens et réinsertion est aussi paradoxale: cours de cette période. Le nombre plus de 250 collaborateurs affi- statistiques pour une mise en pers- BARCLAYS DANS L'OBLIGATAIRE SUISSE la forte progression du nombre de de placements fixes en emploi sur chaient un taux d'intégration d'in- pective de la situation. PAGE 5 L'influence (néfaste) de la Fed SCHMOLZ ET BICKENBACH SOUS PRESSION Le rattrapage peu convaincant OPTIMISME AFFICHÉ DE KÜHNE + NAGEL Fort rebond dans le fret aérien La division la plus EUROPÉENS LEADERS DE NICHESL'atout d'une présence mondiale confidentielle
MARC CAIRA. Le CEO de la nouvelle organisation stratégique
décidée par le groupe alimentaire détaille les mécanismes d'un modèledédié au «out of home». Transversal et (très) spécifique. PAGE 4 La croissance promise du luxe Le secteur affichera une croissance deuxième année consécutive, le multi family où les prix ont chuté de 10,8%, ceci étant dû de 10% cette année et de 5% office constate que le coût de la vie dans le à une chute des prix de biens tels que les ci- monde du luxe en Suisse a baissé de 6,2% en gares ou le champagne, chute conjuguée à un en 2011. Le franc fort soutient moyenne lors des douze derniers mois (pé- renchérissement du franc suisse. la consommation des UHNW riode sous revue se terminant à fin août 2010).
l Les vacanciers suisses ont également béné- vivant en Suisse. Il apparaît que les UHNW vivant en Suisse ficié de baisses de prix au cours de cette année, ont profité de la fermeté du franc cette année, le coût des vacances de luxe chutant d'un tiers BUSCH. Le CEO Werner Kervarec (à g.) était accompagné
L'ensemble des grands groupes de luxe ont vu qui a vu la devise suisse se renforcer de 15% dans certains cas. Les prix des vols privés ont hier de Ayla Busch-Muderris et Kaya Busch représentant leur ventes fortement rebondir au premier se- par rapport à l'euro et de 3,6% par rapport baissé de 9,6%, également à cause de la valeur le management de l'entreprise familiale al emande.
mestre 2010, portées par la dynamique chi- au dollar. Une situation favorable pour les croissante du franc. Les prix dans le secteur noise, un redressement de la consommation riches consommateurs et donc les distribu- des voyages en général ayant diminué de 8%.
Busch se renforce dans le Jura. La nouvelle société
aux Etats-Unis, d'importants flux touristiques teurs de produits de luxe. L'indice SALLI (Sto- lLes prix de la catégorie «achats passions», qui Busch Clean Air produira des compresseurs pour les
nourris par la vigueur du dollar et par un ef- nehage's Affluent Luxury Living Index) me- comprend voitures, bijoux et art, ont quant à nouveaux systèmes de dépollution des moteurs die-
fet de base très favorable. La croissance mon- sure l'inflation des prix affectant les familles eux baissé de 7,2%. La valeur des œuvres d'art sel. Elle occupera une centaine de collaborateurs sur
diale du secteur devrait ainsi approcher les à très fort pouvoir d'achat vivant en Suisse achetées en francs suisses, a chuté pour la le site de Porrentruy d'ici cinq ans. PAGE 4
10% cette année. Cette reprise intervient après (UHNW). Il comprend un panier d'environ deuxième année consécutive, mais de manière une année 2009 marquée par la contraction 50 biens et services, comme les frais de sco- moins prononcée que l'année précédente. la plus brutale (-8%) observée depuis des dé- larité annuels et les frais d'internat pour deux l Dans le domaine de la culture et du diver- cennies. Les ventes du secteur devraient ainsi enfants, les frais de location à Zurich et Ge- tissement, les prix ont baissé de 6,9%. Un chif- atteindre 168 milliards d'euros en 2010, contre nève pour un logement de famille, des vacan- fre à comparer au recul de 1,6% seulement Des placements
153 milliards l'an dernier, l'Europe comptant ces de ski à Saint-Moritz, des vins haut de l'année précédente. en actions, sources
pour 37% du marché mondial, les Etats-Unis gamme ainsi que des cigares.
«SALLI Suisse permet à Stonehage d'analy- pour 30%, l'Asie hors Japon 17% et le Japon Dans un communiqué diffusé hier, les auteurs ser les coûts réels qui ont un impact sur nos de rendements
11%, pays où aucun signe de reprise n'est at- de l'étude relèvent plusieurs facteurs signifi- clients. C'est un outil indispensable à la plani- tendu. La croissance du marché chinois, qui catifs pour ce marché en Suisse: fication stratégique des investissements», com- devrait devenir le troisième marché mondial l L'inflation des biens de luxe est beaucoup mente Mark McMullen, directeur de Stone- du luxe d'ici cinq ans, selon les auteurs de plus volatile que le taux d'inflation de base hage à Genève. Il rappelle que l'année dernière, DWS Top Dividende
l'étude, est estimée à environ 30% en 2010 (9,2 mesuré par l'IPC. Par conséquent, elle tend la baisse, de 6,2% déjà, avait été attribuée au » Valor: 1 599 223
milliards d'euros). Mais, alors que la progres- à dépasser l'inflation de base en temps normal ralentissement de l'économie mondiale qui sion du marché chinois a été jusqu'ici tirée par et à être en deçà de ce taux en temps de ra- a contribué à la diminution des dépenses des » ISIN: DE0009848119
les ouvertures de magasins, l'année 2010 de- lentissement économique. individus à fort pouvoir d'achat. (GMa) vrait, pour la première fois, voir les ventes l Les locations de biens immobiliers résiden- du luxe y progresser en données comparables.
tiels à Genève et Zurich ont diminué; les sta- En 2011, le secteur devrait poursuivre sur la tistiques ont montré que le nombre de pro- E MARCHÉ CHINOIS DEVIENDRA 9HRLEMB*jeiae+[C KA EM voie de la croissance avec un taux mondial de priétés restant à louer a crû de 10%, alors que LE TROISIÈME MARCHÉ MONDIAL le nombre de propriétés à vendre a diminué Le placement collectif mentionné dans ce document est un fonds de placement de droit DU LUXE D'ICI CINQ ANS.
allemand, autorisés à la distribution public en Suisse. En Suisse, les investisseurs peuvent Bain & Co n'établit pas de focus particulier d'environ 8%. Cette chute a contribué à la obtenir gratuitement le dernier prospectus de vente avec le règlement, le prospectus sim- SA CROISSANCE ATTEINDRA plifié, ainsi que les derniers rapports annuel et semestriel auprès du représentant suisse sur la Suisse. Mais une étude de Stonehage, baisse de 3,1% du secteur immobilier global.
DWS Suisse SARL, Uraniastrasse 9, 8001 Zurich ou auprès de l'agent payeur suisse Deut-sche Bank (Suisse) S.A. à Genève ou de ses succursales à Zurich et Lugano.
également dévoilée hier, laisse augurer de pers- 30% ENVIRON EN 2010.
l La plus grande baisse a été observée dans le pectives réjouissantes dans ce secteur. Pour la secteur des biens de consommation de luxe A 9,2 MILLIARDS D'EUROS.


mardi 19 octobre 2010 Discrétion paradoxale sur la Roche veut faire
homologuer l'Actemra Il est destiné à traiter une Cette forme d'arthrite touche les enfants dès l'âge de 18 mois et secaractérise notamment par une Les grandes entreprises peinent à communiquer sur le sujet. Malgré les objectifs de la sixième révision de l'AI. difficile d'arthrite inflammation des articulations ac- chez les enfants. compagnée de fièvres quotidien- met Dominique Dorthe, membre dan, Swatch Group, Bobst, Nestlé nes, d'éruptions, de rougeurs, de la direction de l'Office AI et SGS), seule Givaudan a détaillé Roche a déposé aux Etats-Unis et d'anémie et de grossissement du La sixième révision en cours de l'as- (OAI) du canton de Vaud. Mais les processus internes mis en place dans l'Union européenne une de- foie ou de la rate.
surance invalidité (AI) vise, dans c'est plutôt un état d'esprit. Au- sur son site de Vernier (GE). «En mande d'homologation pour son Les traitements habituels consis- l'un de ses deux volets, à supprimer cune loi ni quota ne les y raison de la pénibilité du travail, médicament Actemra, destiné à tent à administrer des doses éle- l'équivalent de 12.500 rentes plei- contraint.» Ce dernier note une nous avons beaucoup de gens qui traiter une forme particulière- vées de corticoïdes, qui sont sou- nes par la voie de la réinsertion pro- diversité de résultat également se retrouvent en situation d'inva- ment difficile d'arthrite chez les vent accompagnés d'importants fessionnelle et l'assainissement de avec les entreprises publiques et lidité à un moment donné de leur enfants, a-t-il annoncé lundi.
effets secondaires, a souligné le ses comptes d'ici 2018.
en fonction de la conjoncture. carrière», explique Nicolas Gex, Le laboratoire a déposé une exten- groupe. Roche a basé ses deman- Un horizon qui peut apparaître OLIVIER SANDOZ. La FER observe
«La situation était difficile au dé- directeur des ressources humai- sion de licence biologique auprès des d'homologation supplémen- théorique, tant il ne constitue visi- une multiplication des replacements but des années 2000. Nous n'en- nes du site genevois. de l'Agence américaine du mé- taire sur une étude de phase III blement pas un thème prioritaire depuis deux ans.
registrions que très peu de réin- Givaudan développe ainsi des dicament (FDA) et une demande démontrant que 85% des patients pour les grandes entreprises cotées sertions dans le canton, environ mesures de reclassement à l'in- d'évaluation accélérée auprès de traités durant trois mois avec l'Ac- en Suisse. Celles-ci se révèlent peu le maintien en emploi pour ces 200 par année. Par exemple, La terne, en collaboration avec l'of- l'Agence européenne du médica- temra faisaient état d'une amélio- disposées à communiquer sur l'in- personnes invalides, a augmenté Poste n'a pris personne pendant fice AI de Genève, mais accueille ment (EMA), a précisé Roche ration de 30% des symptômes et tégration de personnes handica- de 209%. Une évolution d'autant une certaine période.» Mais l'em- peu de cas externes. L'an dernier, dans un communiqué.
d'une absence de fièvre, contre plus remarquable que la période ployeur a entretemps été distin- le groupe a reclassé environ 70 Ces demandes concernent le mé- 24% des patients traités par pla- Cette relation floue entre grandes conjoncturelle sous revue a été ca- gué comme entreprise modèle.
employés à Vernier, soit quelque dicament Actemra, déjà utilisé par entreprises et réinsertion semble ractérisée par une augmentation L'étude d'IPT mentionne que le 10% de ses effectifs. Le but est Roche contre la polyarthrite rhu- Sur les neuf premiers mois de aussi paradoxale : le nombre de du chômage et des réductions secteur public helvétique, qui em- d'éviter que les absences de lon- matoïde, et qui est destiné à trai- l'année, les ventes d'Actemra ont replacements professionnels a for- d'horaires de travail. Les offices ployait 40% des collaborateurs at- gues durées des collaborateurs ne ter également l'arthrite systémi- progressé de 188% à 262 millions tement progressé depuis plus de AI de Genève et du Valais dres- teints dans leur santé l'an dernier, débouchent sur un transfert à que juvénile idiopathique.
deux ans, sans que les grands em- sent un bilan provisoire compa- comptabilise le plus fort taux d'in- ployeurs ne se montrent diserts rable. Depuis plus de deux ans, tégration (4,5%). Nestlé Suisse a pour sa part peu sur leurs processus de réadapta- la voie suivie est : «la réadaptation Les chiffres mentionnés ne four- de contacts avec les services de NOVARTIS: l'Aclasta confirme son profil de sécurité tions de personnels atteints dans prime la rente». La Suisse fait du nissent pas d'appréciation assez l'AI, indique Philippe Aeschli- De nouvelles données sur le médicament de Novartis «Aclasta» confir- leur santé.
reste figure de bon élève aux yeux fine des pratiques menées par les mann, du service de communica- ment son efficacité et son profil de sécurité, également sur le long La dernière révision de l'AI déli- de l'OCDE en matière d'intégra- grandes entreprises cotées. L'OAI tion. Personne n'est au bénéfice terme. Une étude d'une durée de six ans, effectuée avec 1200 patien- vre jusqu'ici des résultats à pre- tion dans le marché du travail de Vaud avoue tout simplement ne de mesure de réinsertion au siège tes souffrant d'ostéoporose post-ménopausique, a été présentée en mière vue convaincants. «Depuis personnes atteintes dans leur pas posséder les moyens statisti- de la Tour-de-Peilz. Sans avoir en- fin de semaine à l' «American Society for Bone and Mineral Research» l'entrée en vigueur de la cin- ques nécessaires à une mise en core les détails des sites de produc- à Toronto (Canada). Comme l'annonce Novartis samedi, la substance, quième révision début 2008, il y Les petites et moyennes entrepri- perspective de la situation. Tout tion du groupe, le nombre d'em- appelée «Reclast» aux Etats-Unis, a fait ses preuves pour le long terme.
a une multiplication des replace- ses seraient les mieux placées dans en appelant les entreprises à jouer ployés sous le régime de telles Ainsi, administré sur une période de six ans, le médicament abaisse ments, observe Olivier Sandoz, cette intégration. Une étude à le jeu de la réinsertion en vue de mesures serait «insignifiant», se- de 52%, en comparaison d'une période de traitement de trois ans, le directeur général adjoint de la l'échelon national de la Fondation la prochaine révision de l'AI, le lon lui. A son siège genevois, SGS risque de nouvelles fractures de la colonne vertébrale. Les autorités de FER (Fédération des entreprises Intégration pour tous (IPT), por- Centre patronal reconnait pour ne se dit pas touché par cette pro- la santé US (FDA) ont mis en garde, mercredi passé, contre des ris- romandes) Genève. Nous voyons tant sur près de 2000 entreprises sa part ne pas s'être penché sur les blématique. Swatch Group et ques dans les cas de traitement prolongé avec des médicaments contre un développement par rapport à et 123.000 collaborateurs, indi- pratiques d'intégration. Ni sur Bobst ont quant à eux eu besoin l'ostéoporose. Lors de traitements avec des substances appelées bis- ce qui est constaté par les offices quait il y a un an que les groupes leur ampleur. «Nous faisons un de davantage de temps pour ré- phosphonates peuvent survenir des blessures rares du fémur. Mais la de plus de 250 collaborateurs af- travail de lobbying, mais j'avoue relation de cause à effet n'a pas été prouvée. Parmi les bisphosphona- Dans le canton de Vaud, les déci- fichaient un taux d'intégration de que nous ne suivons pas ce que tes autorisés pour le traitement de l'ostéoporose compte également, sions de replacement (appelées of- personnes atteintes dans leur santé font les entreprises», explique outre l' «Aclasta/Reclast» de Novartis, le «Boniva» de Roche.
ficiellement mesures profession- plus bas (2,6%) que le taux natio- Alain Maillard, membre du Cen- nelles) ont augmenté de 89% en nal de 2,9% (3% pour la Suisse ro- D'APPRÉCIATIONS ASSEZ 2009, par rapport à 2007. Le nom- mande). Et ce, alors même que Les grands groupes ne se préci- FINES DES PRATIQUES bre de bénéficiaires a grimpé de près de la moitié des personnes pitent pas non plus pour livrer des SANOFI-AVENTIS (SUISSE): nouveau directeur 64% au cours de cette période. De handicapées étaient employées informations précises. Parmi cinq plus, le nombre de placements par ces grandes sociétés.
sociétés cotées de Suisse romande Sanofi-aventis annonce la nomination de Reto Brändli en qualité de IVAUDAN DÉTAILLE fixes en emploi sur le premier «Il n'y a pas assez de collaboration invitées à informer d'éventuelles directeur de Helvepharm, section des génériques de Sanofi-Aventis.
marché du travail, de même que avec les grandes entreprises, ad- politiques de réinsertion (Givau- UN PROCESSUS INTERNE.
Il sera membre du comité de direction de Sanofi-Aventis (suisse) etrapportera directement au directeur général, Pius Hornstein, et serabasé dans les nouveaux locaux administratifs à Frauenfeld. Outre Faibles volumes et haute qualité ses connaissance du marché suisse des génériques et du consumer health care (CHC), Reto Brändli bénéficie d'une longue expériencede management, acquise dans ses fonctions de directeur suisse chezSandoz et Actavis et plus récemment chez General Electrics Health-care. Reto Brändli aura notamment la charge de renforcer le parte- CICOR. La stratégie
péens et asiatiques à bas coûts, met- veloppement de la nouvelle divi- nariat de Sanofi-Aventis avec le secteur des pharmacies.
Cicor (six mois)
du fabricant suisse de tent ainsi l'accent sur des solutions sion Asie sous la direction de Gim spécifiques, parfaitement adaptées Hong Sng depuis avril. Au premier IMMOBILIER – infopub@agefi.com
aux besoins des clients. L'extension semestre, le volume y a augmenté dans un marché qui de la collaboration existante avec de 38,2% à 11 millions de francs.
le fabricant suisse de machines (ou La large prédominance de la Suisse a délocalisé la productionà grande échelle plutôt ordinateurs) à coudre de (53% en 2009) et de l'Europe dans pointe Bernina annoncée vendredi le chiffre d'affaires du groupe de- -1,75% hier.
Portes du soleil
vers la Chine. n'en représente que le dernier si- vrait également être contrebalan- gne tangible, attestant de la perti- cée par une présence renforcée aux nence de la stratégie de Cicor pour Photochemie (Unterägeri ZG) et Etats-Unis. Ce réseau à travers le Ancien chalet d'exception
attirer des clients de renom. L'inté- NMS (Moudon VD), microélec- monde entier vise en premier lieu Le groupe né d'une série d'acquisi- gration de sites de production en tronique (Reinhardt) et équipe- à renforcer la proximité avec les Rénové avec goût
tions par l'ancienne Cicorel basée Suisse (Bronschhofen), en Rouma- ment de circuits imprimés (EMS) clients, notamment pour les solu- à Boudry (NE) place ses espoirs nie (Arad) et désormais aussi au comprenant Swisstronics, Systel et tions offertes par l'unité EMS. Ce dans une évolution du marché eu- Vietnam (Anam), avec un dérou- Systronic – sous une seule marque qui devrait également avoir des ré- Luxe et volupté
ropéen quelque peu paradoxale. La lement coordonné depuis la Suisse, et la centralisation systématique de percussions positives sur les unités part de ce dernier aux volumes du témoigne de la capacité du groupe leur gestion doit permettre à Cicor PCB et ME. Celles-ci génèrent des Splendide vue sur les Dents du Midi marché mondial de composants «d'effectuer des livraisons dans des d'enfin pouvoir exploiter pleine- marges plus élevées, mais à un chif- dans un environnement calme et reposant électroniques est en déclin, mais régions différentes en offrant une ment les synergies présentes au sein fre d'affaires commun qui reste in- la valeur totale devrait tout de sécurité des processus maximale», du groupe. Les services de concep- férieur à celui d'EMS, dont l'EBIT 350 m2 habitables même prendre l'ascenseur! Ce n'est selon le communiqué. tion de solutions adaptées au client devrait se situer à 4-7%.n pourtant que la conséquence du re- Le président exécutif Roland Küp- se trouvent à l'intersection de ces 5 chambres, suite parentale, jaccuzi, jardin arboré positionnement face à la concur- fer arrivé en août 2009 a finalisé trois unités.
rence de la production de masse à la restructuration profonde du En outre, il a exercé en février 2010 En SA 4.2 millions CHF bas prix que peut proposer la Chine.
groupe auparavant composé de l'option d'acquérir la totalité du Les producteurs hautement spécia- plusieurs entreprises indépendan- groupe singapourien ESG dispo- Une propriété de patrimoine
COMME TÊTE DE PONT lisés comme Cicor, avec des sites de tes. Réunir les trois unités – circuits sant également de sites au Vietnam production high-tech suisses et al- imprimés (PCB) regroupant no- et en Indonésie, qui devra fonction- AU DÉVELOPPEMENT De particulier: tél. 079 753 48 38 lemands comme des sites est-euro- tamment Cicorel (Boudry NE), ner en tant que tête de pont au dé- DE LA DIVISION ASIE.

Source: http://www.fondation-ipt.ch/documents/showFile.asp?ID=2779

Untitled

Ovarian reserve in women with primary antiphospholipid syndrome LYS Yamakami1, PC Serafini1, DB de Araujo2,3, E Bonfa´2, EP Leon2, EC Baracat1 and CA Silva2,4 1Department of Gynecology; 2Division of Rheumatology; 3Department of Rheumatology, Hospital do Servidor Pu´blico Estadual de Sa˜o Paulo, Sa˜o Paulo, Brazil; and 4Pediatric Rheumatology Unit, Faculdade de Medicina da Universidade de Sa˜o Paulo, Sa˜o Paulo, Brazil

cdn2.lasecsa.co.za

1. Chemical Product and Company information. Product name: Caffeine Contact Information: Alberton 1454 Telephone : 011 867 3726 / 2864 2. Hazard Identification Hazardous in case of skin contact (irritant), of eye contact (irritant), of ingestion, of inhalation. Severe over-exposure can result in death. 3. Composition / information on ingredients CAS #: 58-08-2 Synonym: 1,3,7-trimethylxanthine; 3,7-Dihydro-1,3,7-trimethyl-1H-purine-2,6-dione, Trimethyl-1,3,7-dioxo-2,6-purine Chemical Name: Caffeine Chemical Formula: C8-H10-N4-O2 4. First Aid Measures Eye Contact: Check for and remove any contact lenses. In case of contact, immediately flush eyes with plenty of water for at least 15 minutes. Cold water may be used. WARM water MUST be used. Get medical attention. Skin Contact: In case of contact, immediately flush skin with plenty of water. Cover the irritated skin with an emollient. Remove contaminated clothing and shoes. Wash clothing before reuse. Thoroughly clean shoes before reuse. Get medical attention. Serious Skin Contact: Wash with a disinfectant soap and cover the contaminated skin with an anti-bacterial cream. Seek immediate medical attention. Inhalation: If inhaled, remove to fresh air. If not breathing, give artificial respiration. If breathing is difficult, give oxygen. Get medical attention.